• Dans le cadre de "Lycéens au cinéma", la classe de 1ère L/ES a pu visionner Psychose, un chef d'oeuvre cinématographique réalisé en 1960 par le célèbre réalisateur Hitchcock.



    Lâ??attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est psychose-affiche-article.jpg. Le réalisateur et producteur britannique signe son 47ème film d’après le roman de Robert Bloch, Psycho .  Le scénariste Joseph a effectué quelques modifications sur l'histoire d'origine telles que l'âge  du personnage principal Norman Bates. Hitchcock pour éviter la censure recourt également à quelques changements. Par exemple il atténue la très célèbre scène de la douche dans laquelle le personnage de Marion Crane est initialement décapité avec un hachoir. Le film raconte l'histoire de Norman Bates, jeune adulte tenant le désert "Bates Motel" près de la Californie avec sa mère. Lors d'une pluvieuse soirée, Marion Care, une jeune femme qui s'enfuit retrouver son amant en Californie après avoir voler une importante somme d'argent, s'arrête pour la nuit dans le motel. Elle fait alors la rencontre de l'étrange et réservé Norman. Elle sera assassinée par une femme durant la soirée alors qu'elle prenait sa douche. Par la suite une enquête menée par un détective ainsi que la sœur et l'amant de Marion débute. Le film suit l'enquête ainsi que l'histoire de Norman et sa relation spéciale avec sa mère. C'est lors du dénouement que toute l'histoire prend sens.



    Lâ??attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est psychose-article.jpg. Dans son oeuvre, Hitchcock nous dévoile une Amérique plus ordinaire, crue, parfois violente et s'écarte ainsi du style hollywoodien alors en vogue à cette époque. Le réalisateur place son film sous le signe du réalisme. En effet celui-ci n'hésite pas à montrer la double facette du rêve américain et place sa fiction au centre d'éléments qui choquent à l'écran. C'est le cas pour la salle de bain, la nudité du personnage de Marion et les toilettes qui sont pour l'époque des images taboues au cinéma. La société de distribution Paramount Pictures a eu peur de la censure de ce film qui a alors dû être réalisé avec un budget réduit. Afin de l'éviter, Hitchcock privilégie le noir et blanc, limite les scènes avec nudité et ne montre pas à 'écran le déchirement de la chair. Le tournage va s'effectuer sur trente jours dont sept ont été monopolisés par la fameuse scène de la douche. Cette scène de 52 secondes a été tournée des centaines de fois sous 78 plans différents afin de capter l'expression parfaite selon Hitchcock. Finalement devenue mythique, elle présente la violence à son paroxysme. Elle définit l'entrée dans la grande vague des films de serial killers et de slasher.



    Lâ??attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est psychose-norman-article.jpg. Dans Psychose, le spectateur est mis sur un piédestal par Alfred Hitchcock. Nous suivons tout d'abord l'histoire de Marion Care puis celle Norman. Le spectateur sait tout (enfin presque) et se retrouve même parfois dans une position dérangeante de voyeur. Il suit l'intrigue et partage la tension et l'angoisse de Norman Bates. Cependant, il ne reste pas moins choqué de l'imprévisible fin. Les acteurs principaux qui sont Janet Leigh (Marion Care) et Anthony Perkins (Norman Bates) ont marqué leur carrière par ce film. Janet Leigh n'aura pas été ménagée par Hitchcock pour la scène de la douche dans laquelle il l'aurait réellement effrayée et Anthony Perkins restera bloqué plus de dix ans après le film dans la peau de Norman Bates. Psychose reste donc un film marquant pour les acteurs, les spectateurs et le monde du cinéma.

    Chloé RENUCCI

  • Depuis la sortie de sa première chanson "La Loi de Murphy" (12 millions de vues sur YouTube), la jeune chanteuse belge Angèle a gagné le cœur de millions de fans. A l'occasion de la sortie de son clip "Balance ton quoi" qui a connu un énorme succès en seulement un mois , nous avons décidé de revenir sur ce phénomène musical.

    Résultat de recherche d'images pour "brol angele"

    Son premier album intitulé BROL très attendu par ses fans est sortie le 5 octobre 2018 et a connu un énorme succès. "Brol" est un mot typiquement bruxellois, il désigne tous les petits objets qui vont se retrouver chez nous mais dont ne veut pas se séparer car on y est trop attachés. Dans son album, Angèle parle de plusieurs sujets qui représentent bien le brol : le bonheur, le rapport avec l'argent et la célébrité, l'homosexualité, la comparaison avec les autres notamment sur les réseaux sociaux ainsi que la jalousie...

    Dans une interview pour Chérie FM, Angèle révèle que la photo sur la pochette de son album n'était pas celle qui avait été choisie au départ : elle avait fait plusieurs séances photos dans lesquelles elle posait avec diverses objets symbolisant le brol. Cependant, elle voulait une photo qui représente son second degré et sa spontanéité mais aussi son rapport très intime avec son public. Elle a donc tout naturellement choisi une photo de son enfance prise par son père. La fierté d'une petite fille de 6 ans qui vient de perdre sa dent de lait rend cette photo unique et drôle et c'est ce qui a tout de suite plu à ses fans.

    Mis à part son style original et décontracté, sa longue chevelure blonde et sa légendaire frange, Angèle a su se démarquer par ses chansons aux paroles engagées mêlant anglais et français. On peut notamment citer "Victime des Réseaux" ou "Ta reine" mais surtout "Balance ton quoi" qui compte plus de 19 millions de vues sur YouTube en un mois seulement.

    Dans ce titre, Angèle critique avec finesse et légèreté le sexisme dans la société et notamment dans le rap francophone. Elle fait un clin d’œil au phénomène #MeToo (#BalanceTonPorc en France) et intitule sa chanson Balance ton quoi pour élargir les horizons de sa critique. Il y a un mois, Angèle a sorti le clip de cette chanson dans lequel elle fait la promotion de sa nouvelle collection de vêtements dont l'argent de ses ventes est reversée à deux associations ("Centre 320" en Belgique et la "Maison des femmes" en France ) luttant contre les violences sexistes. Dans ce clip, la chanteuse nous immerge dans une académie créée de toutes pièces appelée "Anti-sexism Academy". Angèle joue le rôle d'une éducatrice puis d'une avocate afin de dénoncer des préjugés toujours ancrés dans notre société actuelle. Elle milite pour la liberté de paroles des femmes et dira dans une interview : " Les femmes aussi peuvent prendre la parole et dire ce qu'elles veulent."

    Il y a également "Tout oublier", une chanson avec son frère le rappeur Roméo Elvis, qui aborde la question de l'impératif au bonheur. Ainsi ils s'inspirent du spleen baudelairien et répètent à plusieurs reprises :
    « Le spleen n’est plus à la mode, c’est pas compliqué d’être heureux ». Pour illustrer leur propos, ils ont choisi de tourner un clip original : ils sont à la plage en tenue de ski.

    "Flou" évoque une facette plus sombre de sa carrière : le succès fulgurant qui lui est tombé dessus. Angèle décrit ici son ressenti et nous donne sa vision de la célébrité. Elle avouera dans une interview pour Pure Charts que le second degré lui permet de garder les pieds sur terre. Elle poste régulièrement de petites vidéos humoristiques sur son réseau social préféré, Instagram.

    Pour finir, le titre "Ta reine" parle d'une fille qui en aime une autre et qui n'ose pas le lui avouer à cause de l’homophobie dans la société : « Mais tu voudrais qu’elle soit ta reine ce soir Même si deux reines c’est pas trop accepté ». La fille en question n’est attirée que par les hommes : leur amour est donc impossible.

    Angèle profite de sa notoriété pour véhiculer de nouvelles idées, faire changer les mentalités tout en divertissant son public.

    Manon ROURE et Eve ROBLIN

  • Du 8  au 13 avril,  les classes de première et terminale L, première S et première Pro sont parties en voyage scolaire en Andalousie. A leur arrivée,  les élèves ont été accueillis par groupe de trois. Quelques mois après le voyage, le JDL revient sur leur ressenti concernant les familles d'accueil.?

    En général,  les élèves ont été très satisfaits de leur familles. Ils les ont trouvées très chaleureuses, souriantes et sympathiques. La plupart des familles ont fait des plats typiques espagnols tels que les tortillas, les paellas, les bravas... Quelques uns sont même restés en contact avec leurs familles. Cependant très peu d'élèves ont apprécié les sandwichs donnés pour les pique-niques, selon eux pas assez garnis ou pas à leur goût.

    Les élèves nous ont aussi fait partager quelques anecdotes vécues dans leurs familles d'accueil. En voici donc quelques-unes.

    "Un soir, notre famille nous a conduit au Macdo du coin. Puis elle nous fait participer à un cours de danse espagnole : le flamenco. C'était cool!"

    "Dans la chambre des parents, le nom de leur fils Raoul était écrit partout sur les murs. C'était grave étrange et drôle à la fois"

    " Quand on n'aimait pas la nourriture qu'ils nous donnaient, on refilait tout au chien."

    " A un moment, on n'avait plus de papier dans nos toilettes, donc on est allé en chercher en cachette dans les toilettes de notre famille."

    " Un soir, le fils de notre famille d'accueil nous a maquillé. C'était horrible et hilarant à la fois. Il nous mettait du mascara et du rouge à lèvres partout."

    Après avoir questionné les élèves, le JDL a pu constater qu'ils avaient passé un incroyable voyage en compagnie de leurs familles d'accueil et qu'ils renouvelleraient cette expérience avec plaisir.

    Sarah HASHMI et Carla SFEZ

  • Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de son chanteur emblématique Freddie Mercury. Du succès, au risque même de faire exploser le groupe, jusqu'à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu'il était frappé par le sida, le film de Bryan Singer retrace la vie exceptionnelle d'un homme et d'un groupe et vous fera assurément chanter devant votre écran...

    Affiche originale du film Bohemian Rhapsody
    Groupe Queen

    Le 27e anniversaire de la mort de Freddie Mercury nous permet de revenir sur les différentes étapes de sa vie qui ont été mises en scène dans Bohemian Rhapsody, le récent film de Bryan Singer.
    Le film s'adresse à un large public grâce à sa distribution, à certaines séquences incroyables et à la reconstitution de moments importants, comme la conception de titres mondialement connus tels que  We Will Rock You . Il faut aussi savoir que l’envie de chanter demeure présente tout au long du biopic.  D’ailleurs la valeur de ce dernier ne serait sans doute pas aussi forte sans l’acteur principal Rami Malek  qui incarne Freddie Mercury à la perfection. En effet Bohemian Rhapsody vaut avant tout pour Rami Malek. Quasi-présent dans toute les scènes, il est Freddie Mercury. Le film ne cache pas son homosexualité et aussi son addiction aux drogues, à l'alcool et aux excès en tous genres. Contrairement à ce qui certains critiques ont pu prétendre, Rami Malek est impeccable. Il rentre totalement dans la peau de son personnage et signe une performance impressionnante dans la peau de l’extravagant Freddie Mercury. Les autres rôles, tels que Mary Austin, joué par Lucy Boynton, ont également beaucoup d’importance.

    Freddie Mercury face à Rami Malek


    Avec plus de 940 000 spectateurs dès le premier week-end de sa sortie, le film sur Freddie Mercury réalisé par Bryan Singer marque un record pour le genre du biopic et a valu l'Oscar du meilleur acteur à Rami Malek.

    Bohemian Rhapsody est un film parfaitement exécuté, très rythmé, qui permet à Rami Malek d’exprimer l’étendue de son talent. Bryan Singer entre au plus profond de Queen pour faire partager la puissance de ce groupe au public. Bohemian Rhapsody est une réussite totale, que ce soit dans le traitement de l’histoire, dans la présentation du personnage, ou dans la réalisation.

    Le rythme de ce film de 2 h 20 est parfaitement dosé. Les scènes de remplissage sont rares et Bohemian Rhapsody semble très fidèle à la vie de Freddie Mercury. Bryan Singer évite l’avant Freddie, l’avant Queen, en énonçant simplement sa condition de bagagiste sans entrer dans les détails. Outre une bande originale superbe qui reprend tous les grands succès de Queen dans sa chronologie, la réalisation de Bryan Singer est très réussie.

    Brian May et l'acteur Gwilym Lee

    De plus les acteurs ressemblent de manière incroyable aux membres du groupe. L’acteur britannique Gwilym Lee qui interprète Brian May, le guitariste des Queen ressemble étonnamment au vrai Brian May. Il a lui même affirmé : "La première fois que Brian May m’a vu avec tout le maquillage et la perruque, on s’est arrêté tous les deux pendant plusieurs minutes. Il se voyait jeune. C’était comme une bulle dans le temps. Et puis, avec son côté méticuleux, il a commencé à bouger quelques mèches de cheveux de ma perruque. Plus tard, sa femme est venue elle aussi. Elle était entre nous deux. Son regard passait de son mari à moi et elle était un peu interloquée. Je jouais quand même Brian au moment où elle l’a rencontré?!"

    Le film permet une proximité avec l’artiste mais également de régaler les fans avec les meilleurs morceaux du groupe. Le final qui reconstitue le concert de Live Aid est d'un réalisme saisissant : les frissons sont au rendez-vous!

    Manon ROURE

  • Pour mieux se préparer au Bac de français, que ce soit pour les filières générales L, ES, S ou pour les filières technologiques, il est important d’avoir une richesse culturelle dans le domaine littéraire. Il nous a donc semblé utile de lister quelques grands classiques à connaître afin de vous aider pour l’examen. Dans le genre du roman, nous pouvons vous recommander :

    • Gargantua de François Rabelais (1534)
    • Le Père Goriot de Balzac (1842)
    • Les Lettres persanes de Montesquieu (1721)
    • Le Rouge et le Noir de Stendhal (1830)
    • Les Misérables de Victor Hugo (1832)
    • Bel-Ami de Maupassant (1885)
    Dans le genre de la nouvelle :
    • Les Âmes du Purgatoire de Prosper Mérimée (1834)
    Dans le genre dramatique :
    • Phèdre de Jean Racine (1677)
    • Dom Juan de Molière (1665)
    • Le Cid de Corneille (1637)
    • L’Ile des esclaves de Marivaux (1725)
    • Ruy Blas de Victor Hugo (1838)
    Dans le genre du conte philosophique :
    • Candide de Voltaire (1759)
    Dans le genre poétique :
    • Les Fleurs du mal de Baudelaire (1857)
    • Les Fables de la Fontaine (1668)
    • Les Fables de Jean Anouilh(1962)
    Voici quelques propositions, et si vous n’avez pas le temps de lire la totalité d'entre elles, contentez d' extraits choisis.

    Carla SFEZ et  Sarah HAJMI